Calendrier et Actions récentes

La « Palme d’Or » nationale attribuée à notre Club

Pour son action au SENEGAL !

PROCHAINES ACTIONS DU LIONS CLUB

DON DE SANG.

Le Lions Club de Saint-Germain-en-Laye Doyen, à l’initiative de Patrick FOLLETETE, a relancé le prélèvement de sang à Saint-Germain, il y a maintenant plus de trois ans, en organisant un partenariat avec l’E.F.S et la Mairie. Depuis, les prélèvements ont lieu régulièrement une fois par mois . Ils contribuent à l’approvisionnement, toujours tendu, de la Banque du Sang.

IMG_7820

La prochaine collecte de Sang

aura eu lieu

Le MERCREDI 10 AOÛT 2022 de 14 h. 30 à 19 h. 00

SALLE DE RECEPTION HÔTEL DE VILLE DE SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

Ci-dessous : le lien permettant la prise de Rendez-vous au créneau horaire souhaité :

https://mon-rdv-dondesang.efs.sante.fr/collecte/40127/sang/28-12-2021

Date de la prochaine collecte non fixée.

a

Une équipe de LIONS prêts à se relayer pour assurer la réception des donneurs

Les donneurs, étant reçus, pour la plupart, sur rendez-vous, (90 créneaux horaires sont prévus), les après-midis se déroulent dans le calme, sans queue ni embouteillage, en respectant scrupuleusement les mesures d’hygiène et la distanciation. Un modèle d’organisation permis par les vastes espaces prêtés par la Mairie de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE et mis à la disposition de l’ E.F.S.

La salle de réception, transformée par l’EFS en salle de prélèvements

Images de la collecte du lundi 20 juin 2022

Voici quelques photos du « Don de Sang » de ce jour. Après-midi bien rodée avec des donneurs qui se présentent à l’heure pour leur rendez-vous. Pas de bousculade ni d’embouteillage.

Désinfection des mains, un masque et une bouteille d’eau leur étaient proposés à l’entrée. Enregistrement sur tablette par des Membres du Club. Prélèvements dans la grande salle de réception de l’Hôtel de Ville. Puis collation, après, avec boissons ou café et quelques viennoiseries.

Entrée par la cour de la Mairie
Réception par des Membres du Club, distribution de masques et de bouteilles d’eau, puis enregistrement.
Prélèvements dans la salle de réception de la Mairie
Collation offerte, boissons, café et viennoiseries.

MERCI aux nombreux donneurs et BRAVO à toute l’Equipe de l’EFS pour cette organisation irréprochable.

Les besoins sont toujours importants.

En raison des effets de la pandémie qui se poursuit (diminution du nombre des donneurs, télétravail, fermeture de sites de prélèvements), l’ EFS s’inquiète d’une alarmante diminution des réserves de sang.

1 – Pourquoi y-a-t-il une pénurie ?

La crise du coronavirus a bouleversé le don du sang. Avec la généralisation du télétravail et les confinements, « on a perdu énormément de lieux de collecte, en entreprises ou dans les universités », qui représentent parfois 30% des collectes, rapportait à France 3 Hervé Meinrad, directeur de la collecte et de la production de l’EFS. A l’absence notable des donneurs s’ajoutent des difficultés logistiques. Certaines salles, d’ordinaire mises à disposition pour le don du sang, ont été préemptées pour la vaccination contre le Covid-19, explique Cathy Bliem à franceinfo.

2 – Faut-il – un passe vaccinal ou un passe sanitaire pour donner ?

Non. Les centres de collecte de sang « n’étant ni des lieux de loisirs et culture, ni des lieux rassemblant des personnes fragiles », un donneur n’a besoin ni de passe vaccinal ni de passe sanitaire. Seul le port du masque est aujourd’hui conseillé. 

Il ne faut pas non plus présenter de test PCR, antigénique ou autotest pour donner son sang.

3 – Puis-je donner si j’ai, ou si j’ai eu, le Covid-19 ?

Oui, à condition de respecter un délai minimum, note l’EFS. Les personnes qui ont présenté des symptômes de Covid-19 « doivent attendre 14 jours après la disparition des symptômes » ou après avoir été testées positives. 

4 – Avant ou après une vaccination contre le Covid-19, dois-je attendre pour donner mon sang ?

Non. Le don est possible sans délai après, ou avant, la vaccination contre le Covid-19. L’EFS rappelle que « les vaccins utilisés en France ne contiennent pas de virus vivant capable de se répliquer et ne présentent ainsi pas de risque pour les receveurs de produits sanguins ». Les vaccins contre la grippe ou le tétanos n’empêchent par exemple pas de donner son sang.

5 – Je suis cas contact, puis-je donner ?

L’EFS ne précise pas la marche à suivre pour une personne vaccinée qui serait cas contact. En revanche, si vous n’êtes pas vacciné et que vous avez été en contact avec un cas confirmé de Covid-19, « vous devez attendre 14 jours après le dernier contact, à moins d’avoir un test PCR ou antigénique ou autotest négatif », précise l’EFS.

Journée des Associations saint-germanoises

Le samedi 24 septembre 2022

Place du Marché Neuf à SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

MULTI-CONFERENCES

AU LYCEE NOTRE-DAME DE SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

Lundi 14 novembre 2023

PROCHAIN SALON DU VIN ET DE LA GASTRONOMIE

Le prochain SALON DU VIN ET DE LA GASTRONOMIE, pour sa vingtième édition, est programmé

Les samedi 4 et dimanche 5 mars 2023,

Salle du Manège Royal – à SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

Pour toute demande d’information, s’adresser à

B. HOUELBEC : 06 81 91 99 79 – Mail : bernardhouelbec@yahoo.fr

JOURNEE DE DEPISTAGE DU DIABETE

à SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

Samedi 25 mars 2023

Salle des Arts de la MAISON des Associations

 

ACTUALITES ET ACTIONS RECENTES

Distraire nos Anciens

UNE APRES-MIDI RECREATIVE A L’E.S.L.D.

« LES MAISONNEES » A POISSY

Lundi 27 juin 2022, des Membres du Lions Club, qui avaient organisé la prestation, rejoignaient les Choristes de l’Association « La Belle Chanson », venus de Sainte-Geneviève-des-Bois, pour distraire les pensionnaires de l’ESLD (Etablissement de soins de longue durée) de l’Hôpital de POISSY.

Il est 14 h. 30, tout le monde est réuni dans la grande salle de convivialité, au premier étage. Les chanteurs ont installé leur matériel et la prestation peut commencer devant une quarantaine de pensionnaires confortablement installés sur leurs chaises ou dans leurs fauteuils.

Le récital commence avec des chansons , grands classiques rappelant des souvenirs lointains !
La Cheffe de choeur et, au fond, des représentantes du Lions Club
Les choristes de l’Association « La Belle Chanson » sont toutes des bénévoles.
Les Résidents (es), un peu sceptiques, au départ, se dérident et les sourires commencent à apparaître sur les visages…

Pendant 1 heure et demie, les chansons « d’antan », gravées dans les mémoires et les coeurs des résidents (es), vont ramener les sourires et la joie. Quelques uns et quelques unes, aidés (es) par les auxiliaires de santé très présentes et participatives, vont même danser au centre de la salle, ajoutant une ambiance joyeuse et entrainante à cette récréation exceptionnelle.

L’après-midi se terminera par un gouter succulent, offert par les Maisonnées, que chacun aura pu apprécier.

Distribution d’un goûter exceptionnel à tous les présents.
Une représentante du Lions Club offre un goûter à la Présidente de l’Association des chanteurs.
Merci à Toutes, après une telle prestation, vous avez bien mérité ce réconfort !

Il est 17 h 30, chacun va s’en retourner avec le souvenir d’une belle action généreuse et réussie !

Tout le monde est heureux de cette après-midi : les pensionnaires qui ont passé un bon moment, les personnels de l’ESLD qui ont activement et joyeusement participé à l’événement, entrainant leurs pensionnaires dans des danses, et même les choristes, émues par l’accueil qui leur a été réservé et l’ambiance générée. La Présidente de l’Association nous a même proposé de revenir, à la veille de Noël, pour refaire une nouvelle prestation.

Encore une BELLE et enrichissante action
que nous renouvellerons !

MERCI A TOUTES ET TOUS POUR VOTRE GENEREUSE PARTICIPATION !

PASSATION DE POUVOIR

UNE NOUVELLE PRESIDENTE

Ce jeudi 16 juin, tous les Membres du LIONS CLUB, leurs Amis (es) et sympathisants (es) se sont retrouvés (es) au restaurant du Golfe de FOURQUEUX pour célébrer la Passation de Pouvoir entre le Président sortant, Michel BARON et sa successeur, élue en Assemblée Générale, Elisabeth SOW DIONE.

Verdure et grand air dans le vaste parc du golfe de FOURQUEUX, en ce chaud mois de juin.

La nouvelle Présidente, entrée dans le Lionisme en 2 005 est expérimentée puisqu’elle a, par le passé, officié en tant que Secrétaire, puis une première fois, en tant que Présidente du CLub.

La cérémonie s’est déroulée en réunion mixte, conjoints et conjointes étant invités. Une belle soirée qui a permis de se retrouver nombreux après les privations de réunions liées aux contraintes sanitaire récentes.

Réunion au restaurant dans le superbe cadre du golfe de FOURQUEUX

Le traditionnel collier constitué des lamelles gravées au nom de chacun des présidents qui se sont succédé depuis la remise de charte en l 957, commence à s’alourdir avec ses 64 barrettes gravées, auxquelles nous venons de rajouter, pour Elisabeth, une soixante cinquième .

Le collier traditionnel avec les 65 barrettes gravées du nom de chacun des précédents Présidents.

La nouvelle Présidente a conclu la cérémonie par un discours volontaire, confirmant son intention de promouvoir l’innovation dans de nouvelles actions du Club, tout en poursuivant les actions humanitaires engagées mais, aussi, à renforcer les liens d’amitiés et de convivialité qui auraient pu être altérés après ces deux années de contraintes et d’isolement physique relatif.

Retrouvez le discours de l’intronisation dans « LE MOT DE LA PRESIDENTE ».

Nous lui souhaitons tous une belle et fructueuse Présidence.

SECRETAIRES A L’EREA

L’Etablisement Régional d’Enseignement Adapté de l’Hôpital Raymond POINCARRE, à GARCHES, a recruté, pour les examens du baccalauréat, des Secrétaires pour écrire les copies d’examens des élèves handicapés de l’établissement. L’objet étant de rédiger les copies, sous la dictée de l’élève, sans influencer ses propositions. Difficile, parfois, de ne pas réagir ! Mais c’est une belle action qu’il faut assurer avec empathie et générosité mais, aussi, rigueur !

Aujourd’hui mardi 14 juin, deux représentants du Club se sont présentés, dès 8 h. 30, à GARCHES, pour assister deux élèves handicapés dans la rédaction de leurs copies pour le Bac. de Français.

Entrée principale de l’EREA, à GARCHES,

Notre Club n’avait pas pu participer aux épreuves des deux années précédentes en raison de la pandémie, et nous avons constaté de grandes modifications dans l’organisation de ces examens.

Aujourd’hui, les élèves peuvent saisir leurs réponses sur un ordinateur individuel… Les données sont entrées par le clavier. Elles sont enregistrées à la fin de l’examen et imprimées pour être insérées dans « une chemise », portant le nom de l’élève, qui sera transmise aux correcteurs.

L’excuse de ne pas participer à cette généreuse action en raison d’une mauvaise qualité d’écriture ne tient plus !

Le thème de cette épreuve était « Le jeu », avec un texte d’auteur sur le jeu des enfants, pour apprécier la compréhension de la lecture, une photo d’un tableau représentant adultes et enfants dans une clairière de jeux, en sous bois, pour évaluer la capacité d’interpréter des situations sur images, puis une rédaction à faire portant sur tous les aspects « du jeu » en relation avec les documents fournis et les enseignements suivis en cours de scolarité.

Un thème très intéressant et d’autant plus d’actualité qu’ un grand nombre d’enfants préfèrent, aujourd’hui, jouer sur leurs tablettes plutôt que d’affronter la vie réelle !

Impressions de l’un de nos Membres :

« L’élève dont je me suis occupé était très handicapé, avec un bras gauche atrophié, une main droite repliée, mais dont il pouvait se servir. Il était atteint d’une dyslexie partielle, n’arrivant pas à prononcer distinctement les mots. Au début de l’examen, il arrivait à taper, avec un doigt, sur son clavier et ce, avec dextérité et une certaine rapidité… Pourtant, il n’allait pas tarder à se fatiguer, et j’ai dû prendre le relai du clavier pour saisir ses réponses. L’ordinateur est idéal, dans ces cas, car il permet de revenir en arrière et de corriger après coup la saisie si elle n’est pas satisfaisante. Ce n’était pas le cas lorsque les écritures étaient faites directement sur la copie papier ».

Il suffit donc, maintenant, de maîtriser les bases de la saisie sur ordinateur pour venir en aide à ces élèves handicapés, mais, cependant, confiants et très reconnaissants pour l’aide qui leur est apportée.
Leur sourire, en fin d’épreuve, est la plus belle des récompenses.

Une belle action de « don de soi » qui enrichit une journée !

Hôpital d’Argenteuil le mardi 7 juin 2022

Service d’imagerie IRM

Inauguration d’un « dispositif IRM permettant de visionner un contenu multimédia durant une séance d’IRM »

Contexte de l’investissement :

L’Hôpital d’Argenteuil a développé avec les cliniques privées un partenariat très étroit ce qui a conduit à la disponibilité de 3 IRM et un projet pour un 4e. L’importance de ces investissements laisse peu de place à l’investissement dans les moyens d’amélioration de la prise en charge des patients, particulièrement des enfants et en plus lorsqu’ils sont autistes.

Sans l’investissement réalisé, il faut savoir que 30 à 40 % des résultats sur des enfants ne sont pas exploitables à cause du contexte stressant de ce contrôle et pratiquement 0 % pour les autistes.

Le but est donc de décontracter le patient sans sédation en lui permettant de voir et d’entendre un petit film pendant le contrôle, film qu’il peut choisir sur une liste et pour l’enfant autiste, les parents peuvent apporter une clé dont ils savent que le contenu le calmera.

Le matériel est développé par une association entre « General Electric » et une société norvégienne.

Le coût total de l’installation a représenté 40 000 € dont 33 000 € apporté par Lions IDFO et le reliquat par deux associations : « Sport Plus » et « Global Santé »  orientées vers les enfants.

Au niveau des résultats chiffrés, il faut encore attendre un peu, la mise en route ayant débuté en janvier, mais on peut déjà affirmer que les résultats sont très prometteurs.


De gauche à droite la cheffe de service, le Directeur de l’Hôpital, la responsable du projet.

Film dans le fond.

Choix des films sur écran


Système réfléchissant vers les yeux du patient.
La Chef du Service Imagerie et les Lions IDFO présents à l’inauguration. Notre représentant prend la photo.

Reportage Claude CHOTARD

CHARGEMENT DU 56 ème et DERNIER CONTENEUR

POUR LE SENEGAL

Le mercredi 20 avril, nous étions tous invités pour participer au chargement du 56 ème et dernier conteneur à destination du SENEGAL.

En effet, les Autorités Militaires du camp de SATORY nous ont signifié que nous devions quitter l’entrepôt qu’ils avaient mis, gracieusement, à notre disposition depuis l’année 2015. Les locaux doivent être démolis et remplacés par de nouvelles constructions.
Nous les remercions de cette inhabituelle tolérance qui nous a permis de poursuivre, aussi longtemps, cette action humanitaire et culturelle au profit des plus démunis et des Jeunes du Sénégal.

Dès 13 heures, les élèves de terminales du Lycée Notre-Dame-de-Grandchamp, de VERSAILLES, nous rejoignent à notre entrepôt du camp militaire de SATORY, pour un buffet d’accueil avant le chargement du conteneur dont l’arrivée est prévue à 14 heures.

Avec ce dernier conteneur, nous devons vider notre local avant la fin du contrat de mise à disposition. Nous nous étions tous mobilisés pour préparer les innombrables cartons qui emplissent maintenant, non seulement l’intérieur de l’entrepôt, mais aussi qui débordent à l’extérieur.

     

14 heures, le camion porte-conteneur se range en marche arrière à la perpendiculaire du local et c’est immédiatement le branle-bas de combat. Les opérations commencent avec dynamisme !

Après quinze années de pratiques, nous sommes devenus performants !

Des tables sont alignées sur toute la distance séparant le stock de colis de l’arrière du conteneur, pour constituer un support de glissement continu. Il n’est plus question de porter les lourds cartons à bras-le-corps, mais les élèves de Notre-Dame vont les faire glisser sur toute la longueur jusqu’au dos du camion où ils seront chargés par un groupe dynamique… A l’intérieur, une autre équipe composée d’élèves et de professionnels va organiser le rangement pour optimiser le chargement.

En bout de chaine, passage des colis vers une équipe spécialisée dans l’organisation du chargement.

Le chargement se poursuit…

De nombreux cartons, remplis de jouets et de peluches à destination des jardins d’enfants sont maintenant chargés.

Plus de la moitié du conteneur est rempli par les colis. Il va falloir compléter avec les lourds bureaux d’élèves équipés de leurs bancs. Puis charger les matériels à usages domestiques : glacières, réfrigérateurs, des chaises, des placards de rangements démontés, des machines à coudre, etc.

16 h. 30. Cette fois, ça sent la fin !

Le conteneur est plein à ras-bord, mais on retrouve, encore, une table-bureau de qualité qui n’a pas été prise… Il faudra plusieurs tentatives de positionnements pour arriver à la loger, tout en permettant la fermeture des portes !

17 heures : les portes sont fermées et scellées, le lourd camion peut partir pour LE HAVRE où son chargement sera transporté par bateau jusqu’à DAKAR et réceptionné par le LIONS CLUB DAKAR FLAMBOYANT qui organisera la distribution jusqu’aux au destinataires prédéfinis.

Nous voyons ce dernier camion partir avec nostalgie…

Mais nos actions au Sénégal se poursuivent, avec l’augmentation du nombre des créations de Plantations Villageoises, un programme conséquent de nouvelles constructions de jardins d’enfants, d’écoles de brousse, d’agrandissements de lycée et de collèges, la création de nouvelles Banques de Microcrédits et l’accompagnement d’ équipes de sport (Basket) pour stimuler l’esprit d’équipe et de persévérance pour des jeunes de la banlieue de DAKAR.

L’engagement du Club pour cette cause humanitaire reste intact !

Merci

à toutes celles et ceux qui nous ont aidés, accompagnés et permis la pleine réussite de cette exceptionnelle aventure pendant plus de quinze ans.

SALON DU VIN ET DE LA GASTRONOMIE

Samedi 12 et Dimanche 13 mars 2022

Après son annulation au printemps 2021 pour cause de Pandémie, le LIONS CLUB a pu, cette année, organiser cette 19 ème édition du Salon du Vin et de la Gastronomie, parenthèse ludique et joyeuse où se retrouvent gastronomes exigeants et producteurs régionaux sélectionnés pour leurs produits de terroirs de grandes qualités.

Jets d’eau sur la place ROYALE ce samedi matin nuageux pour l’ouverture du Salon.
Portes ouvertes au Manège Royal pour cette 19 ème. édition.

Prévention oblige, contrôle des passes sanitaires à l’entrée pour tous :

Exposants et Visiteurs.

Accueil prévenant et vente de verres pour la dégustation des Visiteurs

Pour cette 19 ème édition, nous avons retrouvé la plupart des exposants habituels dont nous connaissons le sérieux et la qualité des propositions, vins de terroirs ou d’exception, bien connus de nos fidèles visiteurs, mais il y avait aussi quelques nouveautés à découvrir..

Pour la « Gastronomie » et accompagner les bonnes bouteilles, plusieurs nouveaux exposants, venus de toutes les régions de FRANCE, nous ont fait découvrir des produits régionaux…

On vient de loin pour proposer des spécialités de nos Régions… Ici, les charcuteries Corses…
Et là,.. Un étal des meilleures morceaux de taureaux de CAMARGUE !
Une loterie, programmée toutes les heures, permettait de gagner deux lots offerts par les exposante.

En cours d’après midi, nous avons eu l’honneur et le plaisir d’accueillir, en toute simplicité et amitié, Arnaud PERICARD, Maire de SAINT-GERMAIN’EN-LAYE, accompagné de Natalia POUZYREFF, notre Député des YVELINES, et de quelques élus (es) du Conseil Municipal, dont madame Kéa TEA, Madame Sylvie HABERT-DUPUIS et Maurice SOLIGNAC.

Nous avons eu le plaisir, encore, d’accueillir des Amis Lions du District, dont le Vice Gouverneur, Philippe CUAZ PEROLIN qui nous a informé des avancées nationales dans La recherche d’assistance et d’accueil de réfugiés ukrainiens par les LIONS.

Un moment de partage autour d’une conviviale dégustation.
En toute amitié !

En cette période anxiogène et toujours incertaine, ce 19 ème. Salon aura été un grand moment de convivialité et d’échanges pour rattraper les frustrations liées à cette longue période de vigilance et de distanciations… Même si elle ne sera, sans doute pas, à référencer dans nos « meilleurs crus » !

Pour mémoire, les recettes générées par cette manifestation sont intégralement versées sur le « compte oeuvres » du Club. Elles sont réparties par tiers égaux pour financer nos actions humanitaires locales, nationales et internationales.

COLLECTE ALIMENTAIRE

AU PROFIT DES « RESTOS DU COEUR »

Samedi 27 novembre 2021

Ce samedi 27 novembre, nous nous retrouvions, au MONOPRIX de SAINT-GERMAIN, pour assurer la collecte alimentaire au profit des « Restos du Coeur ». Parfaitement organisée par Bernard L., Chantal S. et Nathalie B., en collaboration active avec les 14 Membres du Club, les 5 Amis (es) sympathisants (es) du Club et les 6 bénévoles des « Restos du Coeur », cette journée de collecte alimentaire, au profit des plus démunis, fut une réussite avec des contraintes allégées qui remettent ce type d’actions à notre portée.

ELLES POURRONT ÊTRE RENOUVELEES, AU PROFIT D’AUTRES PARTENAIRES !

Rapport de la journée en quelques images…

Accueil des clients à l’entrée du MONOPRIX
Distribution de sacs et d’un rappel papier des dons souhaités.
Tri sélectif des dons et mises en cartons
Mais nous sommes « multi-tâches, avec l’expérience des séances de tri à SATORY
De nombreux Saints-Germanois généreux participent et nous apportent leurs dons alimentaires.
Une équipe de Lions affairés pour le tri et la mise en cartons, à l’heure de pointe !
Empilement des cartons alimentaires qui seront prélevés en cours de journée par les Restos du Coeur.
Dernière équipe du soir avec quelques participants de l’Association des Restos du Coeur. Fatigués mais heureux !
Il est 19 heures passées, fin de l’action, nous quittons le magasin illuminé en prévision de Noël.

Le mot des Responsables de cette journée de collecte alimentaire :

Premier bilan – remerciements

Chères Amies, chers Amis Lions et Restos du Cœur,

Nous tenions à vous rendre compte sans tarder de votre formidable engagement, vous les 19 Lions et sympathisants (es) et les 6 bénévoles des Restos du Cœur de Poissy. Tout au long de la journée, avec votre sourire, votre amitié, nos concitoyens, clients de Monoprix, ont répondu présents comme d’habitude et cela fait chaud au cœur dans ces moments toujours difficiles. C’était déjà Noël dans les cœurs.  

Entre 8 h et 20 h, à Monoprix, nous avons récolté et conditionné 145 cartons de produits alimentaires et d’hygiène, qui ont été transportés au fil de la journée dans les locaux des Restos du Cœur à Poissy ou ils sont entreposés avant d’être redistribués. A titre de comparaison, la collecte du 5 juin dernier, à Monoprix, avait permis de récolter 93 cartons pour 1650 kg. Un nouveau partenariat vraiment efficace pour les plus démunis de Poissy et de Saint-Germain-en-Laye.

Nous remercierons cette semaine la Direction de Monoprix et tout son personnel qui nous ont soutenu et répondu présents à toutes nos demandes avec efficacité et beaucoup de bienveillance.

Mercredi 20 octobre 2021

CHARGEMENT DU DERNIER CONTENEUR DE L’ANNEE

C’est le mercredi 20 octobre qu’a eu lieu le dernier chargement d’un conteneur pour le SENEGAL. Livres, tables et chaises, matériel médical et informatique, tout devait disparaître de notre local de SATORY en raison de la résiliation de notre autorisation de jouissance à terme proche. En effet, ces locaux militaires, mis à notre disposition, seront détruits et remplacés par de nouveaux casernements.

Toute l’équipe SENEGAL et ses sympathisants, les Membres de l’association ‘LE REGARD D’EMILE » et les élèves de terminales du Lycée NOTRE-DAME DU GRANDCHAMP de VERSAILLES se sont mobilisés, dans l’enthousiasme et la dynamique habituels, pour charger l’impressionnant conteneur de 70 m3.

L’opération a été exécutée en trois heures, dans les délais exigés par le transporteur, malgré une arrivée un peu tardive du camion. Un très grand Merci à Toutes et Tous.

Nous recherchons un local de remplacement, entrepôt d’environ 200 m2, sécurisé et accessible aux camions porte conteneurs.

Merci de nous contacter, en cas d’éventuelle proposition.

Samedi 25 septembre 2021

FORUM DES ASSOCIATIONS

Ce samedi matin ensoleillé, dès 9 heures, notre équipe s’est retrouvée sur la place du Marché Neuf de Saint-Germain-en-Laye, encore peu animée, pour installer le stand du LIONS Club Doyen , dans le cadre du FORUM des Associations organisé par la M.A.S.

9 heures 30, le stand est installé, il n’attend plus que les visiteurs.

La matinée s’avance, les visiteurs sont encore peu nombreux. Cependant, quelques uns sont attirés par notre table qui expose les nombreuses actions humanitaires du Club : Au niveau local, Banque Alimentaire, Don de sang, Brocante culturelle, Salon du Vin et de la Gastronomie et à l’International où notre action humanitaire au SENEGAL, poursuivie depuis maintenant plus de dix-huit ans, a pris les proportions d’une véritable entreprise.

L’après-midi sera plus dynamique, avec de nombreux visiteurs attirés par la multiplicité des propositions et encouragés par une météo très favorable. Divers contacts ont été pris par nos permanents, qui se sont relayés au fil de la journée pour assurer une présence continue.

Une belle Manifestations qui a permis de mettre en contact les diverses et nombreuses Associations Humanitaires de la Cité et de révéler au grand Public, l’importance de l’action caritative et humanitaire dans notre ville.

Mercredi 15 septembre 2021

Le chargement du second conteneur de l’année

à destination du SENEGAL.

Cette fois-ci, encore, avec le concours des élèves de terminales du lycée Notre-Dame-de-Grandchamp de VERSAILLES, et malgré la pluie diluvienne qui s’est abattue, en cours d’après-midi, sur notre dépôt de SATORY, le conteneur de 75 m3 a été chargé en moins de 4 heures, ce qui constitue un record !

Un grand Merci à tous ces Jeunes dynamiques et motivés par cette action humanitaire

Vendredi 18 juin 2021

HOMMAGE A UNE GRANDE FIGURE DU CLUB

René GATISSOU

Commandeur de la Légion d’honneur

Compagnon de la Libération

Forces Aériennes Françaises Libres

1923 – 2012

Ce vendredi 18 juin, en commémoration de l’appel du Général DE GAULLE, un hommage solennel était rendu à René GATISSOU,

Héros de la résistance et Ancien Membre de notre Club.

La cérémonie à la mémoire des Anciens Combattants et de René GATISSOU, le 18 juin 2021, square René GATISSOU, en Présence d’Arnaud PERICARD, Maire de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, de Patrick FOLLETETE, Président du Club, et de Bernard LAPEYRERE, Délégué pour les Yvelines de la Fondation de la FRANCE Libre, Représentant les Associations Patriotiques et Mémorielles de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE
et Membre de notre CLUB.

C’est l’occasion de rendre hommage à cet homme exceptionnel, dont les qualités humaines et morales sont un exemple en particulier pour nos jeunes générations. Pour ne pas oublier, garder la mémoire de tous ceux à qui nous sommes redevables de notre liberté actuelle. René GATISSOU, Français libre, est un exemple.

Sa Vocation

René GATISSOU est né le 13 mai 1915 à LIBOURNE (GIRONDE). Très jeune il fréquentait l’aéroclub voisin ou il démontrait déjà sa passion pour l’aviation et sa grande connaissance des moteurs. Pour des raisons familiales, il est obligé d’interrompre ses études et s’engage à 18 ans, le 17 avril 1934, comme volontaire à la Base de recrutement d’ANGOULEME. Il est affecté dans un régiment d’aviation au MAROC pour instruction le 27/04/1934 et après plusieurs changements de corps à MECKNES, ALGER, MAISON BLANCHE, il revient en FRANCE pour suivre en 1935 l’école des mécaniciens de ROCHEFORT et passer ses examens, Après une année de cours intenses, il est reçu 3ème sur un peu plus de 300 élèves. Il est affecté le 11/04/1936 à la 54ème escadrille où il sera nommé caporal le 01/06/1936.

Son affectation à DJIBOUTI

Quand la guerre éclate le 22 septembre 1939, René est à DJIBOUTI… Après l’armistice signé le 22 juin 1940, il y a eu un certain flottement. Le Général LEGENTILHOMME quittait DJIBOUTI et passait avec plusieurs officiers en SOMALIE BRITANNIQUE. René a décidé de rester à DJIBOUTI.

La résistance

On commençait à connaitre ses idées peu compatibles avec celle de Vichy. Ce territoire français était très favorable au Régime de VICHY, contrairement à d’autres territoires d’Outre-Mer et il ne s’était pas rallié à la France Libre. L’Appel du Général DE GAULLE du 18 juin n’avait pas été entendu. Il y régnait un esprit très collaborationniste. La majorité des militaires était d’accord pour appliquer les clauses de l’Armistice.

 Devant le manque général d’enthousiasme pour reprendre la lutte et le refus des Autorités de rallier la France Libre, plusieurs ont préféré tenter l’aventure d’une évasion. Une première tentative effectuée en septembre 1941 s’était soldée par un échec. René GATISSOU avait essayé de franchir la frontière en voiture mais les Italiens la bloquaient et il avait dû faire demi-tour sans se faire prendre.

Avec un petit groupe d’amis civils, il avait monté un groupe de résistance, essentiellement du renseignement, sans assassinat ni dynamitage, et d’évasion, en liaison avec la Royal Air Force. Les renseignements étaient très importants pour les Anglais d’ADEN. Les messages étaient transmis avec un poste de radio clandestin. René fournissait ainsi des renseignements militaires aux Alliés au YEMEN et au SOMALILAND. Il organisait des évasions d’aviateurs alliés (blessés ou non) en direction d’ADEN,  et avait même préparé une attaque sur DJIBOUTI que les Anglais ne mettront pas en œuvre. 

L’évasion

Sachant depuis quelques temps ce qui l’attendait, René avait préparé depuis 6 mois avec son ami GRIVEAU, directeur du Port de DJIBOUTI, officier de la Marine Marchande, un plan d’évasion basé sur le vol de la vedette du Gouverneur, ardent vichyste, pour rejoindre les forces anglaises à ADEN. Les mouvements de la vedette étaient très surveillés par les deux bataillons qui gardaient le port

La clé de la réussite était de stocker suffisamment d’essence pour pourvoir rallier ADEN avec un bateau et la stocker sans se faire prendre.  Il fallait donc préparer une réserve d’essence car il n’y en avait pas beaucoup. André GIVEAU, le Directeur du port, à chaque bidon qu’il vidait dans une cuve dans son travail habituel, en gardait un peu au fond de façon à le transvaser dans un autre jerrican qu’il gardait pour plus tard. Cela leur a pris beaucoup de temps.

Environ ½ heure après avoir appris sa future arrestation, GATISSOU avertit GRIVEAU de la situation et ils décidèrent de s’enfuir vers minuit. GRIVEAU transvasa alors les fonds de jerricans stockés dans des jerricans pleins.

A minuit, le directeur du port, André GRIVEAU et le sergent-chef René GATISSOU se rendent sur la jetée au bout de laquelle se trouve la vedette du Gouverneur qu’ils ont décidé d’« emprunter » ! Avec la complicité d’autres marins, ils montent à bord de la vedette.

La vedette, avec les 2 évadés, va pouvoir s’échapper vers la SOMALIE Britannique : ADEN en pleine nuit, cap Nord-Est, à environ 180 miles. C’était le 27 avril 1941. Mais dans la vedette, se  trouvaient également  2 tirailleurs sénégalais  qui dormaient à bord et qui se trouvaient embarqués malgré eux dans cette évasion. Ils ne voulaient pas partir avec les « évadés » qui ont dû les attacher, les saucissonner sous les banquettes du bateau. Ils rejoindront par la suite la France Combattante.

Au petit matin, les falaises de la SOMALILAND, entre ZEILAH et BERBERA, étaient en vue et exténués, après une nuit de tempête, ils ont mis la vedette à l’abri des palétuviers et ont pu rejoindre un poste britannique à ZEILA  où les forces britanniques, qui  venaient d’arriver en pleine reconquête  de ce territoire, feront 30.000 prisonniers italiens.

Suite à cette évasion, René GATISSOU sera condamné à mort par contumace par le gouvernement de VICHY, et sa mère, restée en FRANCE, sera même inquiétée.

Le ralliement aux Forces Françaises Libres

Le lendemain, 29 avril 1941, miracle, le Général Le GENTILHOMME, commandant les FFL de SYRIE, débarque à ZEILA dans un avion et annonce à René GATISSOU « je viens vous chercher, on va  à ADEN » ! Naturellement à ADEN, il est accueilli à bras ouvert par les officiers britanniques qui le connaissaient bien. GATISSOU rallie alors les Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL). Son engagement dans les FAFL est daté du 27 avril 1941, jour de son évasion.

Après un stage d’un mois René rejoint le 8th Squadron Bomber de la RAF, basé à ADEN en opérations de guerre sur le théâtre d’opérations des Somalies,

 Il est donc affecté, le 25 juin 1941, au Groupe Réservé de Bombardement n° 1 opérant des missions depuis KHARTOUM sur l’ABYSINIE, la SYRIE et l’ERYTHREE. Ce groupe franco-britannique rassemblait des éléments de BRAZZAVILLE et de la campagne de soutien au Général LECLERC à KOUFRA.

Le travail de René et ses connaissances y ont rendu de très grands services. En outre, il effectuera plusieurs missions comme mitrailleur. Les équipages étaient pluridisciplinaires et René GATISSOU aimait également piloter…

Le groupe Lorraine: le Moyen Orient

Fin septembre 1941, René rejoint par avion DAMAS où une heureuse surprise l’attendait. Sur décision du Général VALIN, le GRB 1 devenait le Groupe Lorraine avec les deux escadrilles, « Metz » et « Nancy ».

René a participé à de nombreuses opérations allant de BENGHASI au golfe de SYRTE jusqu’à la contre-attaque de ROMMEL qui obligea les alliés à se replier jusqu’à EL ALAMEIN. La grande bataille de la reconquête d’octobre 1942 fera 40.000 prisonniers de l’Africa Korps.

 Retour en ANGLETERRE

En novembre 1942, l’ordre est donné à tout le Groupe « Lorraine » de se rendre à PORT SAÏD où les Forces Françaises Libres sont regroupées pour embarquer à destination de l’ ANGLETERRE.

René GATISSOU y embarque le 12/11/1942 sur le transport de troupe « ORDUNA », un vieux rafiot, datant de la précédente guerre et rebaptisé par les français « Ordura ». Après 50 jours de mer, seul ou en convoi (dans l’Atlantique Nord, le convoi a eu plusieurs bateaux coulés par des sous-marins allemands), le rafiot arrive le 31 décembre 1942 à GLASGOW-GREENOCK en ECOSSE avec le Groupe Lorraine, sous 30 cm de neige dans les rues. Ils étaient en shorts et chemisettes !

Durant ce long voyage en bateau entre l’AFRIQUE et l’ANGLETERRE, il côtoie Romain GARY qui lui apprend l’anglais à raison de deux heures de cours par jour. Une nouvelle page d’histoire s’ouvre…

L’ANGLETERRE : le Groupe Lorraine

Transféré à CAMBERLEY, le camp des Français Libres, à proximité de LONDRES, René fait beaucoup de sport et suit des cours d’anglais. Après avoir passé avec succès tests et examens au Ministère de l’Air britannique, il obtiendra de bons résultats pour ce qui concernait la mécanique mais beaucoup moins en « administration »… GATISSOU est admis à l’école des Ingénieurs Mécaniciens de la RAF à COSFORD, près d’HALBERTON pour suivre un cours accéléré. Stage rapide, difficile, où il obtient de bons résultats et sera très bien noté Ce sera le seul français ayant suivi cette formation.

A l’issue de cette formation, il est officiellement nommé Sous-lieutenant le 15/03/1943 et affecté officier mécanicien à l’Escadrille Nancy le 30/04/1943 qui faisait partie du Groupe Lorraine qui venait d’être reconstitué le Ier avril 1943, comme unité française rattachée à la ROYAL AIR FORCE, et immatriculé  » SQUADRON N°342.

Il sera ensuite affecté au groupe Lorraine, le 01/01/1944, dont Il prend la responsabilité totale en ce qui concerne la préparation technique des vols et la direction de la maintenance des appareils et où il se distingue par la parfaite organisation de son service. Il participe fréquemment à des missions de guerre, sur le front occidental, en particulier comme mitrailleur AR. René est engagé dans des missions de bombardements de jour et de nuit, à moyenne ou très basse altitude. Il est nommé Lieutenant le 25/03/1944.

Le lieutenant René GATISSOU est qualifié comme « Air Gunner » à compter du 17 avril 1944. On relève sa participation pour plusieurs missions de bombardements sur le front de NORMANDIE.

Il prend part, notamment, le 01 mai 1944, au bombardement de la gare de triage  de CAMBRAI, et en juin 1944 sur HAMBURES (seine maritime) , puis les 9 et 10  juillet en patrouille au-dessus de la Seine Inférieure par mauvais temps, sur la gare de triage de DOUAI, puis en mission très dangereuse  sur la côte, à BOULOGNE-SUR-MER.

Lors du débarquement du 6 juin 1944, douze « Boston » du Groupe « Lorraine » décollant par paires, de dix minutes en dix minutes, tendent à 6 H du matin, devant la flotte de débarquement, à une altitudes 100 mètres, un rideau de fumée à partir de la pointe de BARFLEUR jusqu’à l’embouchure de la VIRE, secteur attribué aux forces américaines, pour protéger la flotte alliée  des bombardements allemands.

Fin de la guerre

Début octobre 1944, Michel FOURQUET, le nouveau responsable du Squadron, dépose  GATISSOU, seul, à VITRY en ARTOIS sur le sol français après 8 ans d’absence,  avec une lettre de mission du Général DE GAULLE. Il s’agit de préparer la première base en France et d’installer la logistique d’accueil de l’escadron britannique auquel appartenait le Groupe Lorraine. En 3 semaines, avec l’aide de la « Résistance » locale, le terrain sera opérationnel et la 137ème Wing  y atterrira dès le 17 octobre.

Les affectations après la guerre

Il poursuit sa carrière militaire au sein du corps des officiers mécaniciens et est affecté le 14 octobre 1945 aux Forces Aériennes Françaises pour une mission aux Indes (CALCUTTA). René est ensuite muté à SAIGON le 15/04/1946 où il arrive, en mai 1946, pour prendre part à la campagne d’INDOCHINE. Il sera nommé capitaine le 25/03/1947.

Il participe à de nombreuses missions dont certaines humanitaires, en particulier pour porter secours à 4 femmes prisonnières au nord de SAIGON, en parachutant des vivres et des médicaments. Par la suite, en 1948, René épousera une des femmes libérées, Juliette DURANDAU, fille d’un Professeur très connu du Lycée de SAIGON, en la Cathédrale de SAIGON, entouré de tous ses amis de l’Armée de l’Air.

Titulaire de deux citations, le capitaine GATISSOU rentre en métropole le 03/10/1949.

Après d’autres missions extérieures, il revient en France à la fin de 1956 à la 5 ème Escadrille. Il prendra sa retraite en mars 1960 après 50 missions de guerre avec  400  heures de vol dont 41 heures de vol de guerre et  26 ans d’engagement au service de la FRANCE, avec le grade de Commandant.  La même année il est nommé Lieutenant-Colonel de réserve le 1/12/1961. Il sera nommé Lieutenant-Colonel honoraire en 1976.

· Commandeur de la Légion d’Honneur – décret du 13 mai 1996
• Croix  de la Libération – ordonnance du 07/01/1944 (signé par le général de Gaulle)
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations—2 palmes)
• Croix de Guerre des TOE (2 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes « Somalie », « Erythrée », « Libye », « E -O »
• Médaille des Evadés 20/08/1945

· Médaille de l’Aéronautique 18/06/1946
• Croix du Combattant Volontaire 39-45
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance 16/05/1947
• Médaille Commémorative des Services Volontaires dans la France Libre
• Mention in dispatch – War Medal (GB)  – 11 juin 1942
• Membre honorifique  de l’Ordre de l’Empire Britannique

Après une RECONVERSION CIVILE REUSSIE à l’international chez TECHNIP, Il se consacrera à sa famille et à des actions humanitaires.
Membre du Lions Club International ou il a servi pendant plus de cinquante ans (il avait participé à la création du Lions Club de Meknès en 1957), il a rejoint le Lions Club de Saint-Germain-en Laye, participant à de nombreuses actions sociales et humanitaires, avec modestie, gentillesse et discrétion, respectant notre devise « We serve » : nous servons.
C’est ce qu’il aura observé tout au long de sa vie.

Extraits de l’allocution de Bernard LAPEYRERE, lors de l’Inauguration du square René GATISSOU, à SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, le 26 mai 2018.  (Reportage de cet événement, sur ce site, dans la page « Archives »)

LA COLLECTE ALIMENTAIRE

AU PROFIT DE  » L’ARBRE A PAIN »

Ce samedi matin, dès 8 heures 30, les Lions se retrouvaient au MONOPRIX de Saint-Germain-en-Laye pour préparer l’organisation d’une collecte alimentaire, au profit de l’ARBRE A PAIN, une association caritative saint-germanoise qui aide les jeunes et les familles démunies.

En effet, après les mesures de confinements et la fermeture de nombreux commerces et leurs conséquences économiques, de nombreuses familles sont aujourd’hui dans des situations très précaires et ont besoin d’une aide urgente.

Le LIONS CLUB de Saint-Germain-en-Laye Doyen s’est mobilisé pour leur apporter une aide immédiate et directe en collectant et en proposant des produits alimentaires de base.

Le magasin MONORIX à Saint-Germain-en-Laye.

Dès l’ouverture, une première équipe était sur place pour organiser cette collecte : distribution des sacs aux clients du magasin, récupération des dons et mise en cartons immédiate après un tri sélectif des dons, que les équipes de l’ARBRE A PAIN allaient venir prélever en cours de journée.

En milieu de matinée, les caisses remplies s’accumulaient déjà. Elles allaient être prélevées, en cours de journée, par les équipes de l’ARBRE A PAIN, pour être transportées dans leurs locaux à Saint-Germain-en Laye.

Cette nouvelle organisation a démontré son efficacité. La coopération des deux Associations, exonérant les Membres de notre Club du chargement et du transport des cartons jusqu’à leur destinataire final, allège considérablement notre charge. Nous pourrons, ainsi, envisager plusieurs actions de ce type en cours d’année.

Cette action s’est donc déroulée dans d’excellentes conditions. En dépit de quelques contraintes sanitaires, la générosité des Saint-Germanois fut au rendez vous.   Notre collaboration avec l’Arbre à Pain a démontré toutes les complémentarités attendues en particulier dans la logistique renforçant ainsi l’image de nos associations au service des plus démunis de notre Ville, ainsi qu’avec la Direction de Monoprix et de ses employés très coopératifs.

Les produits demandés étaient très ciblés, présélectionnés et exposés sur une gondole installée au centre du magasin, facilitant ainsi le choix des clients donateurs en leur évitant des recherches fastidieuses sur divers étals.

Environ 1.638 kgs de produits non périssables ont été récoltés dans 91 cartons dont  33 %  étaient des produits “d’hygiène”.  Ces cartons  ont été, au fil de la journée immédiatement transportés et entreposés par l’Arbre à Pain dans ses locaux saint-germanois.

  Un grand merci à Toutes et Tous pour votre aide généreuse et efficace, sans oublier nos deux sympathisantes présentes, qui ont permis à notre Club d’assurer cette collecte, malgré les contraintes encore en vigueur.

En fin d’après-midi, nous avons eu le plaisir de la visite surprise de M. Arnaud PERICARD, notre Maire, accompagné de M. Benoit  BATTISTELLI, son adjoint chargé de la Culture, qui nous a beaucoup remerciés pour cette action et le rôle de notre Club dans la Ville au service des Saint-Germanois les plus démunis.

Ce résultat nous encourage à continuer ce type d’action. La Banque Alimentaire Nationale a lieu au 4ème trimestre, mais 2 ou 3 Collectes Alimentaires locales supplémentaires pourraient être organisées en cours d’année. La direction du Monoprix et l’Arbre à Pain y sont très favorables.

Ci-dessous, les remerciements de l’Arbre à Pain reçus au lendemain de cette journée.

« Chers amis, Bravo pour cette formidable collecte au profit de l’arbre à pain. Grâce à l’engagement et au dévouement des membres de votre club, nous avons collecté 91 cartons / 1638 kgs, pour une valeur estimée de 5000 euros. C’est une aide exceptionnelle qui va nous permettre de soutenir, au mieux, les 350 personnes en difficulté  que nous aidons chaque semaine . Nous vous remercions très chaleureusement pour cette généreuse initiative qui nous touche beaucoup.
Bien amicalement : Bernard, Antoine, Alain et les membres du conseil d’administration de l’Arbre à Pain« 

Vendredi 14 mai 2021

CHARGEMENT DU 50ème CONTENEUR POUR LE SENEGAL

Ce 14 mai 2021, malgré les restrictions sanitaires encore en vigueur et une météo incertaine, et après avoir officiellement déclaré l’opération auprès du Poste de Garde de la caserne de SATORY et obtenu l’accord de la Gendarmerie du plateau de SATORY, le chargement du premier conteneur de l’année, à destination du SENEGAL, a pu être réalisé.

A 13 heures, voici les jeunes Etudiants qui participent, de près ou de loin, à nos actions au Sénégal qui arrivent à notre Dépôt. Ce sont des Terminales et des Prépas du lycée Notre-Dame-de-Grandchamp de VERSAILLES, des Etudiants de la Faculté de Droit de l’Université de SAINT-QUENTIN VERSAILLES ainsi que des Membres des deux Associations récemment créées par d’anciens stagiaires envoyés sur le terrain voici quelques années pour des missions humanitaires : « LE REGARD D’EMILE » de Louveciennes et «MISSION PIKINE SENEGAL» de Versailles. Toutes et tous arrivent à l’heure pour nous aider à charger, à partir de 14 heures, le conteneur de 40 pieds (70 M3) qui lui – ô miracle ! – est déjà arrivé et les a même largement précédés

Ils sont une quarantaine – garçons et filles – que nous accueillons d’abord autour d’un copieux buffet pique-nique préparé de main de maître – comme à l’accoutumée – par nos amis (es) Denys MARTINOT-LAGARDE, Françoise CHAUVET, Martine CASPERSEN et Chantal SUCHET que nous remercions bien chaleureusement de leur amicale démarche de solidarité car ils contribuent fortement depuis des années au bon maintien des traditions d’hospitalité qui président aux activités de notre Dépôt et à l’animation joyeuse de chaque chargement de container.

Depuis Juillet 2020, les Membres et les Amis de notre Club  se sont mobilisés pour trier patiemment tous les dons reçus et effectuer leur mise en cartons. Les cartons ont tous été étiquetés et numérotés en fonction des futurs bénéficiaires sénégalais, dûment prédéfinis. Un listing détaillé des colis en partance a été établi. Tout est donc prêt.

Il est 14 heures. Le chargement peut commencer.

D’abord les lourds cartons de livres destinés aux Collèges et Lycées. Puis viennent rapidement de nombreux cartons moins volumineux chargés de revues, de jeux et de livres destinés aux enfants du Primaire et aux « pitchounets » des classes maternelles.

L’énergie communicative des jeunes fait qu’un premier lot de cartons est très vite chargé car notre système de chargement est désormais bien rodé : les cartons sont poussés par une enfilade d’ « opérateurs » sur un alignement de tables toutes disposées dans le sens de la longueur, constituant ainsi un support continu de glissement depuis les piles de stockage jusqu’à l’arrière du conteneur. Au pied du conteneur, un groupe de réception permet, en passant les cartons de mains en mains, d’alimenter, en continu, l’équipe de « gros bras » installée à l’intérieur du camion. Equipe qui, sous la rude mais efficace poigne de Jean-Luc, affectueusement surnommé « Obélix » et fidèle d’entre les fidèles par la bonne grâce de notre transporteur HUET, range et empile soigneusement les colis sans la moindre perte de place.

Dynamisme et organisation !

Une fois terminée la mise à bord des 1 315 cartons répertoriés représentant 40 000 livres de culture générale (record battu depuis 2006 pour un seul conteneur !) soit 8 bibliothèques supplémentaires, vient le chargement  des mobiliers scolaires et des dons divers dont trois importantes photocopieuses professionnelles qui rendront, à coup sûr, d’éminents services aux Institutions scolaires bénéficiaires.

Ci-dessous, le chargement de 120 chaises/fauteuils repliables de théâtre, essentiellement destinés à l’Association « VILLAGE PILOTE » qui gère le seul Orphelinat des Enfants des rues de DAKAR. Notre don permettra à cette Association de réaliser une salle de spectacle multimédia.

Vient ensuite le tour d’une série de tableaux de classe, de matériels scolaires divers et de plusieurs vélos.

Ce chargement est, enfin, complété, dans les temps impartis (3 heures) et toujours dans la gaîté et la bonne humeur, par les dernières piles de cartons de livres. Le dynamisme de nos Jeunes et leur résistance, après ces trois heures d’efforts, nous laissent pantois !

Un chargement complet et optimisé !

La photo-souvenir de toutes celles et ceux qui ont participé à cette mobilisation exceptionnelle de la jeunesse française au bénéfice de la jeunesse sénégalaise pourra être affichée dans leurs établissements, leur permettant ainsi d’évoquer concrètement, auprès de leurs camarades et de leurs professeurs, l’importance de leur participation exemplaire à une opération humanitaire d’ampleur.

Il est 17 heures 30. L’immense porte-conteneur, lourdement lesté de son nouveau chargement, quitte la vaste cour de notre entrepôt de SATORY à destination du HAVRE. Le conteneur lui-même sera transbordé dans la semaine du 17 au 22 Mai sur un navire de la Compagnie maritime  CMA/CGM à destination de DAKAR où il arrivera aux alentours du 06 juin, impatiemment attendu par tous nos amis sénégalais.

La grande esplanade est vide. Une petite collation de réconfort pour terminer et pour remercier ces Jeunes, exemplaires dans leur détermination, leur générosité et leur désir de « SERVIR ».

« On recommencera quand vous voudrez ! »

ont unanimement dit les Jeunes.

Cet écho n’est pas la moindre réussite de la journée !

MERCI A TOUTES ET TOUS

et au prochain conteneur début Juillet 2021 !

L’Equipe Sénégal

PARU DANS LE JOURNAL DE SAINT-GERMAIN

du 13 février 2021

LA MAIRIE AIDE NOTRE ACTION POUR LES JEUNES

AU SENEGAL

Janvier 2021

La Mairie de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE vient de proposer à notre Club de venir prélever des fournitures de bureau pour approvisionner les écoles que nous aidons au SENEGAL. Les dons ont été récupérés par l’un de nos Membres de l’équipe SENEGAL qui a remercié Arnaud PERICARD pour sa généreuse attention :

Monsieur le Maire et cher Arnaud,

Je viens de récupérer ce matin 11 cartons de fournitures de bureau que vous avez accepté de donner  pour les écoles du Sénégal dans le cadre de nos actions que nous menons maintenant depuis 2003.

Je voudrais vivement vous remercier au nom du Lions Club de Saint-Germain-en-Laye Doyen pour le geste que vous venez de faire, ces fournitures de bureau  seront, soyez en sûr, très appréciées. Elles partiront dans  notre prochain container dés que possible …   

Dans ce cadre, je transmets à votre cabinet, qui a souhaité connaitre nos actions,  un récent article  de la commission nationale du concours Lions 2019-2020 « Relations, rencontres internationales et francophonie » qui a attribué la Palme d’or récompensant une action phare, pérenne et remarquable sur le plan international, au club de Saint-Germain-en-Laye Doyen pour l’ensemble de son projet « Action Sénégal 2003-2019 ».

Cette distinction fait honneur à notre Club ainsi qu’à la ville de Saint-Germain-en-Laye

…/…

Dons de la Mairie pour les Associations.
Prélèvements en cours de transfert.

 ARTICLES ANTERIEURS

Voir dans les pages  » ACTIONS ANTERIEURES »

OU « ARCHIVES »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s